full screen background image

Chez Sweet Sixteen, ce qu’on cherche à raconter, c’est ce joli moment d’entre-deux où l’éclaircie semble poindre en plein doute, ou celui où l’on comprend que l’enfance et l’adolescence, et surtout ce qu’elles représentent d’insouciance passionnée, vont brutalement s’achever. Tel est le point de départ.

De Grandaddy à Band of Horses, de Death Cab for Cutie à Sigur Ros, Sweet Sixteen délivre une musique puissante, chargée de sens, de thèmes lumineux, ou la mélodie prédomine sur des rythmiques souvent enlevées, ou le rêve se mélange à la gravité, la mélancolie à la légèreté. Le voyage pop se prolonge loin dans la nuit, et même le jour suivant…

Après un EP 6 titres en 2010 («12 Songs In The Life / Part 1», remarqué par de nombreux pros), le groupe poursuit son travail avec l’enregistrement en 2012 de son premier album studio « Absence » au Studioscope (Angers). « Absence » sort en septembre 2012.

Sélectionné depuis aux tremplins « Play it indie » et à l’ampli Ouest France en 2012 (parmi 700 groupes) le groupe poursuit son ascension. Il est chroniqué et cité dans Magic rpm et les inrocks, notamment, ainsi que dans de nombreux médias du grand ouest. Il vient d’être finaliste au tremplin France Bleu Maine-Credit mutuel en décembre 2013.

 

Radio Rock Radio ROCK